Comprendre & vivre l'hiver de sa vie...


Lorsqu'on observe la nature durant l'hiver, on a l'impression qu'après qu’elle se soit débarrassée de tout ce qui ne lui est plus nécessaire, elle se retire enfin pour entrer dans un silence et un sommeil profonds.

Les journées sont froides et moins lumineuses. Il y a dans l'air comme une invitation à se déposer, à savourer l'immobilité et à affiner l'observation et l'écoute. On a même l'impression que le temps ralentit.

Parfois, cela peut provoquer une certaine angoisse provenant du fait qu'on se sent seul, que tout se termine ou plutôt que tout change. C'est fini la légèreté, les vacances, les “activités” de la saison passée. Ça y est : on rentre, tout s'éteint. Mais tout s'éteint pour que nous puissions justement faire le point.


Transposez l'hiver dans votre vie :

Comme la nature l'a fait de son côté, faites vous-même le ménage ou le tri de ce dont vous n'avez plus besoin pour l'instant (sur le plan matériel, c’est aussi libérateur). Créer de l'espace et du temps pour faire le bilan et vous reconnectez à vous-même (voir article sur le sujet): Qui êtes-vous aujourd'hui? Comment vous sentez-vous dans votre vie? Êtes-vous proche de votre vérité, de ce qui vous anime, de ce et (ceux ou celles) que vous aimez vraiment? Ces questions demandent un bon thé ainsi qu’un coin douillet car elles pourront vous paraître lourdes et consommatrices d’énergie. Mais n’est-ce pas le meilleur moment pour se poser les bonnes questions et ainsi planter les graines du changement ou de futurs projets qui vous feront évoluer vers votre plein potentiel ?


Selon les sources ayurvédiques, de mi-janvier à mi-mars, l'hiver est associé aux éléments terre et air et aux dosha "kapha" et "vata". Les caractéristiques de ces doshas sont : la lenteur, la stabilité, la solidité, le froid. Elles permettent la création d'un environnement favorable au développement d'un équilibre, d'un renforcement, de la prise de recul, et de la manifestation d'observations plus justes. Cependant, attention à l'envers du décor et aux déséquilibres qui peuvent survenir par un mode de vie trop "kapha" comme par exemple, une alimentation trop riche ou froide et le manque d'exercice. Trop de stabilité et de lourdeur peuvent amener léthargie, manque de motivation, excès de mucus et parfois même des petites depressions. Alors buvez et mangez chaud, couvrez-vous, repérez des petits exercices à faire de manière régulière, privilégiez les épices et les massages à base d'huile de sésame (chaude et apaisante), évitez le surmenage et prenez-le temps de dormir un peu plus longtemps.


...Et le yoga dans tout ça?



Vous me direz: "oui mais l"hiver c'est difficile, on n'est pas flexible, on n’a pas de force, on veut juste dormir etc…"

Le yoga peut aider à ramener un peu de dynamisme lorsqu'on est pris dans la léthargie et stimuler le sytème immunitaire lorsqu'on se sent faible et vulnérable. De cette manière, vous serez mieux disposé à profiter de toutes les qualités de la saison pour développer votre force intérieure et physique, votre sens de l'équilibre et la méditation. Voici quelques pistes:

1 - Pour se ré-énergiser, se motiver et stimuler le système immunitaire, privilégiez des flows doux (pratiques dans le mouvement) comme la salutation au soleil classique, kapalbhati pranayama (technique de respiration où l'accent est mis sur l'expiration), les inversions (postures du lièvre, du chien tête vers le bas, posture sur les épaules, postures sur la tête ou sur les mains par exemple) et les ouvertures de la cage thoracique (postures du cobra, arc, chameau, roue, poisson, pont etc...)



2 - Une fois ré-équilibré, pour profiter et vivre les aspects positifs de la saison, profitez du calme, de la stabilité et du silence de l'hiver pour travailler des postures d'équilibre debout ou sur les mains (postures de l'arbre, guerrier III, demi-lune, pied dans la main, corbeau par exemple). Si la chaleur nous aide pour le côté flexible, la fraîcheur nous aide à puiser la force nécessaire pour renforcer le corps et l’esprit. Tout se prête pour que nous affinions notre sens de l'écoute et notre concentration. Il y a moins de sollicitations extérieures, prenez-le comme une invitation à méditer (marche ou posture assise), trouver un équilibre de vie, vous renforcer psychologiquement et vivre davantage en conscience.


3 - Enfin offrez-vous la paix: couché dans la posture du cadavre (savanasa) ou lors d'une séance de yoga restaurateur afin de calmer le système nerveux et de disparaitre à vous-même pour mieux renaître.


Bon hiver !

Attention : Les postures ci-dessous sont montrées à titre d'exemple. Il n'est pas recommandé de les exécuter sans un réchauffement complet préalable. Si vous êtes débutant(e) ou si vous n'avez jamais pratiqué de yoga auparavant, il est important de commencer par des cours privés ou adaptés durant lesquels vous serez en mesure d'apprendre les points-clés pour une pratique sécuritaire.

© 2016 by Alexandra Adénor