top of page

J'ai testé le bain de glace ...

Dernière mise à jour : 16 déc. 2022

Au moment-même où mes yeux ont aperçu la cuve avec toute cette glace qui y flottait, je pouvais déjà sentir le positionnement de mon corps changer et ma gorge se contracter. Je devenais nerveuse. Je m'entendais déjà intérieurement : "Il fait plus froid que la première fois", " Peut-être que je pourrai passer mon tour aujourd'hui au cas où je serai fatiguée ensuite.", 'Je suis fatiguée non?", "Est-ce que je serai même pas un peu malade?" 😌, "Je pourrai aller me rendormir auprès du feu dans ma cabane"... - Bruit de tambour -


C'était mon deuxième essai de bain de glace avec mes amis du Mont Élan. Deux d'entre eux, Lyne et Jérémi sont instructeurs Wim Hof et m'avaient déjà initiée à l'expérience. Bien que j'en connaissais déjà l'inconfort et la résultante satisfaisante, je ne pouvais pas dire que j'avais terriblement envie de refaire l'expérience. 🥶 L'automne étant déjà en route ici au Québec, j'avais déjà entamé un mode "cocooning". Encore accoutumée à l'été, le froid des vents d'automne et la température de l'air paraissent toujours désagréables au début. Bref, tout est là pour décourager l'idée complètement irrationnelle de se prendre un bain de glace... Et pourtant, après avoir vécu une séance de respirations spécifique, voilà que je me dirigeais avec ma serviette de bain vers la fameuse cuve d'eau glaciale. Température estimée : environ 2 degrés... mmmm!

Breath work - Wim hof - Quéebc. Photo : Éric Tremblay
Breath work - Wim hof - Quéebc. Photo : Éric Tremblay


ENTRÉE DANS LE BAIN DE GLACE :

Les instructions sont données et parmi elles (entre autres), pas de compétition, juste l'expérience et la détente du mentale dans une situation induisant du stress, pas d'exposition prolongée à une source de chaleur importante juste après le bain mais plutôt un mouvement répétitif pour réchauffer naturellement le corps. Wow. okay... c'est parti! J'observe mon corps et ma tête : l'ambivalence est présente, j'y vais parce que je sais que je ne vais pas mourir, que je peux mettre fin à l'expérience, que c'est vivable, que le groupe me soutient, que je suis capable, que je peux puiser en moi le courage de le faire, que.... ça y est mes jambes sont dans la cuve.


Okay... go, je continue à mettre le reste du corps et lorsque le diaphragme rentre dans l'eau, c'est le moment où je dois me parler, parler à mon corps pour lui dire que malgré l'expérience, on peut trouver un rythme respiratoire ensemble, me détendre, que ce n'est pas facile et que c'est un réflexe défensif, et plus je me parle, plus je me parle et plus le calme apparait. J'ai confiance que ça va finir par changer, se transformer, que rien ne dure. Ce qui est intéressant cette fois-ci c'est que l'eau était plus froide que la dernière fois et que ce moment de chaleur agréable qui peut survenir parfois dans ce genre de situation tardait à arriver. "Je ne sens pas la chaleur arriver, je ne sens pas le confort, c'est long...." 2 minutes 30, je peux continuer même si le froid me fait mal au corps, j'ai confiance que je peux y arriver.

Bain de glace - Québec
Bain de glace - Québec

J'ai décidé que 3 minutes serait ma limite et c'est à 2minutes 57 qu'enfin je sens que ça va mieux... Pourtant, je sais que je dois sortir, parce que d'autres attendent leur tour et parce que ce n'est pas une compétition. 3 minutes : je sors, le corps rigide comme une roche, je suis tellement concentrée que je n'entends pas qu'on me propose une serviette de bain.


Bain de glace - Wim hof - Mont Élan - Québec
Bain de glace - Wim hof - Mont Élan - Québec

Je rejoins le groupe qui bougent dans un enchaînement de mouvements empruntés du toumo, une pratique physique tibétaine servant à réchauffer la température intérieure du corps.



INCONFORT, MINDSET ET DÉVELOPPEMENT PERSONNEL : LES BÉNÉFICES POUR SOI

En arrivant, je me posais la question : mais pourquoi s'infliger ça.. un peu comme en escalade quand tu es mal pris.e. sur la voie et que tu sens la panique t'envahir. Alors oui pourquoi s'infliger ça? :

Je ne me peux m'empêcher de faire un lien avec l'inconfort inhérent à tout travail de développement personnel. Plus on va à la racine de nos problématiques personnelles et plus c'est difficile. Pourquoi? Parce que déjà c'est un effort. Nous nous sommes organisés et construits autour de nos souffrances et nous agissons en mode automatique à partir de cette organisation. Retourner à la source de nos problèmes, c'est douloureux, inconfortable, épeurant même. Ce ne sont pas des sensations que nous cherchons à ressentir. Il y a un risque de se sentir déstabiliser et puis de changer, de nous réorganiser à tous les niveaux, de découvrir qui nous nous définissons aussi au-delà de notre passé et ça ... c'est extrêmement inconfortable et insécurisant, un peu comme un bain de glace à 2 degré. :)


Mouvements empruntés au Toumo, pour réchauffer le corps
Mouvements empruntés au Toumo, pour réchauffer le corps

Pourtant, quand on y est, quand on s'assoit dans cette cuve, conscient de la douleur ressentie dans le corps, un peu apeuré, dans la résistance, cherchant une façon de respirer et qu'on observe le courage dont on fait preuve, notre discours intérieur qui nous soutient, et surtout la réelle expérience VS celle qu'on s'était imaginée, apparait alors la satisfaction.

On prend conscience que nous sommes autant cette personne qui appréhende, qui se sent fragilisée mais que nous sommes aussi celle qui fait preuve de courage, qui explore, qui ose, qui se soutient dans un moment difficile, qui confronte, qui s'harmonise avec son souffle.

On se rend compte que c'est difficile oui mais surmontable aussi. Et ça, c'est tellement important! On déconstruit une impression qu'on s'était créée dans notre tête et qui dirigeait ce que nous pensons être capable de faire, qui dirigeait finalement ce que nous décidons de vivre. C'est énorme ce qu'une croyance ou impression peut avoir comme emprise sur la façon dont on vit notre vie. L'expérience du bain de glace nous donne conscience de notre pouvoir intérieur, celui de se définir autrement. Il nous donne le courage de voir, de confronter, d'accepter, et que l'on complète ou non l'expérience, d'être déjà sur la voix du changement et de se rapprocher de la liberté d'être au-delà de nos croyances et de notre passé.

À noter : Les bains de glace ne sont pas recommandées aux personnes ayant des conditions médicales spécifiques, il est important de vous renseigner avec un professionnel de la santé au préalable.


Mont Élan
Photo : Éric Tremblay

41 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Restez inspiré.e. :

Pour recevoir des conseils, des nouvelles, de l'inspiration, des playlists de musique et du bien-être, inscrivez-vous :

Qu'est-ce qui vous intéresse?
Votre profil :
Fermer la fenêtre

Merci pour votre inscription! 
Vérifiez votre boite de courriels pour confirmer votre adresse.
Des nouvelles pour bientôt...

bottom of page